Guide des Maisons de retraite

Aide Sociale pour les personnes âgées

 

L’Aide Sociale aux personnes âgées est une allocation attribuée par le Département (Conseil Général) aux personnes âgées les plus démunies qui ne peuvent supporter seules ou en faisant appel à leur famille, le coût d’hébergement dans une maison de retraite.

 

Qui peut bénéficier de l’aide sociale ?

 

Les personnes âgées répondant aux critères suivants peuvent en bénéficier :
- leurs ressources sont insuffisantes pour assumer la charge du tarif hébergement de la maison de retraite
- être âgées de plus de 65 ans, ou 60 ans en cas d’inaptitude au travail
- être hébergées dans une maison de retraite habilitée à recevoir l’Aide Social aux personnes âgées.

 

Comment obtenir l’Aide Sociale retraité ?

 

Le dossier de demande est à retirer au Centre Communal d’Action Social du lieu de résidence. Il doit comprendre un avis d’imposition de la personne âgée et ceux de ses descendants, ces derniers ayant une obligation de prise en charge des frais d’hébergement dans le cadre de l’obligation alimentaire avant que l’Aide Sociale n’entre en application. Une attestation de loyer de la maison de retraite est également nécessaire.

 

Quel est le montant de l’Aide Sociale ?

 

Les départements fixent de manière indépendante les montants de l’Aide Sociale aux personnes âgées en fonction de leur budget et de leurs objectifs. Pour le bénéficiaire, le montant de l’Aide Sociale dépend de :
- ses revenus, sachant que 90% peuvent être retenus en complément de l’Aide Sociale
- la participation des membres de sa famille selon l’obligation alimentaire
- le type de maison de retraite où la personne âgée est hébergée et du montant du tarif « hébergement ».

 

Quelques précisions sur les modalités d’application de l’Aide Sociale

 

- L’aide sociale aux personnes âgées est considérée comme une avance, c’est-à-dire qu’elle peut être récupérable si la situation financière du bénéficiaire s’améliore ou sur sa succession.
- elle est payée mensuellement, directement auprès de la maison de retraite « habilitée » et en fonction d’un prix de journée fixé annuellement par le Conseil Général.