Guide des Maisons de retraite

Une alternative aux maisons de retraite : l’hébergement chez les descendants

 

Pour les familles qui ont l’espace suffisant pour accueillir un ascendant, cette alternative aux maisons de retraite constitue la solution qui apportera le meilleur confort moral à la personne âgée. Pour aider les familles dans cette démarche, un certain nombre d’avantages fiscaux ou d’aides ont été mises en place.

 

Les avantages fiscaux pour l’hébergement d’un ascendant

 

Les descendants peuvent déduire de leurs revenus imposables une somme forfaitaire représentant les dépenses qu’ils engagent pour leur ascendant au titre de l’hébergement et de la nourriture. Cette déduction est égale à 3 203 € et ne nécessite pas la fourniture de justificatifs.
Cette possibilité, d’alternative aux maisons de retraite, est subordonnée à l’une des deux conditions suivantes : que le ou les ascendants recueillis ne disposent pas de ressources ou ne perçoivent que l’allocation aux vieux travailleurs et des allocations supplémentaires versées par le fonds de solidarité vieillesse et le fonds spécial d’invalidité ; ou bien qu’ils soient âgées de plus de 75 ans et disposent d'un revenu imposable 2007 inférieur ou égal à 7 635,53 € (13 374,16 € dans le cas d’un couple.)
Cas particulier : Si vous logez gratuitement un ascendant dans un logement distinct du vôtre, vous pouvez déduire une pension alimentaire égale au loyer que vous pourriez demander si cet appartement était loué à des tiers.

 

Les aides départementales à l’hébergement d’un ascendant

 

Certains Conseils Généraux comme celui des Hauts de Seine ont créé une allocation aux familles hébergeant leur ascendant (AFHA).
L’AFHA est versée aux enfants ou petits-enfants hébergeant chez eux leur ascendant. Elle concerne les familles (ascendants et descendants) résidant dans le département, et sous certaines conditions d’âge, de résidence et de ressources. A titre d’exemple pour le département des Hauts de Seine, le montant de l’AFHA s’élève à 300 euros mensuels. Le département souligne que cette alternative aux maisons de retraite favorise le maintien à domicile des personnes âgées, l’entraide familiale, rompt leur isolement, et compense les frais supplémentaires liés à la cohabitation avec un parent âgé.