Guide des Centres pour handicapés

Quelles sont les structures d’intégration scolaire pour enfants handicapés ?

 

L’intégration en milieu scolaire des enfants handicapés : les SESSAD

Les SESSAD (Service d'Éducation Spéciale et de Soins à Domicile) sont devenus, dans le secteur médico-éducatif, la structure privilégiée de l'aide à l'intégration scolaire.

L'Education Nationale a obligation d'ouvrir des classes ou même des écoles dans les établissements spécialisés, IME (Institut médico-éducatif) ou ITEP (Instituts Thérapeutiques, Educatifs et Pédagogiques). Ce fonctionnement répond à un droit légitime des enfants handicapés, mais on peut concevoir également que ce soient les personnels du secteur médico-éducatif qui viennent travailler dans ou avec une école, auprès d'un enfant en intégration scolaire. C'est précisément la vocation d’un SESSAD.

On constate que tant que l'enfant n'est pas scolarisé, le SESSAD le rencontre le plus souvent au domicile familial et/ou dans ses propres locaux. A partir du moment où l'enfant est scolarisé, le SESSAD intervient de préférence à l'école mais il peut aussi accompagner l'enfant dans certaines activités telles que le sport, les loisirs, etc. 

La procédure d'affectation en SESSAD est identique à la procédure d'affectation en établissement spécialisé. Ce sont les parents qui doivent en faire la demande auprès de la MDPH. Et c'est la CDAPH qui prononce l'orientation en SESSAD, dans le cadre du Projet Personnalisé de Scolarisation PPS.

Les structures scolaires d’accueil des enfants souffrant d’un handicap mental ou physique

La scolarisation des enfants handicapés s’appuie également sur des dispositifs spécialisés, notamment les :

 

       - CLIS (Classes d’Intégration Scolaire), ces classes spécialisées sont implantées dans des écoles élémentaires ou primaires ordinaires. Celles de type 1 accueillent des enfants porteurs de handicap mental, celles de type 2 accueillent des enfants porteurs de handicap auditif, celles de type 3 prennent en charge les enfants souffrant de troubles visuels.


      - UPI (Unités Pédagogiques d’Intégration) : elles permettent au sein du collège ou du lycée, l’accueil de jeunes adolescents présentant un handicap mental avéré mais en mesure de poursuivre des acquisitions scolaires selon leur rythme .