Accueil > Hébergement temporaire

Hébergement temporaire

Qu’est-ce que l’Hébergement temporaire ?

L’Hébergement temporaire consiste à pouvoir accueillir en établissement spécialisé sur des périodes de temps limitées, de quelques jours à 3 mois, des personnes âgées ou handicapées dont le degré de dépendance est élevé et qui ne peuvent rester seules à leur domicile.

L’Hébergement temporaire d’une personne âgée est, soit assuré au sein d’un Etablissement d’Hébergement des Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) dont la vocation est plutôt l’accueil permanent, soit par des structures spécialisées dans l’accueil temporaire qui sont généralement gérées par des associations ou des entreprises de services d’aide et de maintien à domicile.

Dans quel cas faire appel à l’Hébergement temporaire pour une personne âgée ?

l’Hébergement temporaire d’une personne âgée est une formule souple qui correspond à de nombreux cas de figures et qui peut répondre à de nombreux objectifs.

En premier lieu l’Hébergement temporaire est conçu dans le cadre du maintien à domicile pour permettre à des personnes dépendantes d’être accueillies lors de période où elles ne disposent pas à leur domicile des services ou des aidants qui habituellement prennent soin d’elle.

En particulier quand les aidants d’une personne âgée dépendante ont besoin d’un répit pour prendre des vacances, se reposer ou pour s’occuper de leurs propres affaires, l’Hébergement temporaire offre une solution de prise en charge particulièrement adaptée.

En second lieu, l’Hébergement temporaire peut également permettre à une personne âgée qui sera prochainement accueillie de manière permanente en EHPAD de s’intégrer progressivement dans son nouveau milieu de vie et ainsi d’éviter tout traumatisme provoqué par un changement brutal dans ses habitudes et son environnement.

l’Hébergement temporaire trouve également tout son intérêt en milieu rural ou alpin quand des personnes fragiles risquent de se retrouver en hiver complètement isolées pendant de longue période à leur domicile du fait de chutes de neige importante.

l’Hébergement temporaire d’une personne âgée est enfin une solution pour des personnes isolées à leur domicile de pouvoir retrouver une vie sociale en milieu collectif et avec des personnes dont la sociologie et l’âge sont proches d’elles.

l’Hébergement temporaire, pour quelle durée et quelle fréquence ?

l’Hébergement temporaire peut être mis en œuvre pour des périodes très variables allant de quelques jours à plusieurs mois.

l’Hébergement temporaire d’une personne âgée peut donc se dérouler sur une longue période en continu de par exemple 3 mois d’affilée, ou sur des périodes plus courtes mais régulières dans l’année, par exemple de 15 jours tous les 2 mois.

Il est à noter que la durée maximale de l’Hébergement temporaire ne peut excéder 3 mois en cumul sur une année.

Bien entendu, en cas d’urgence la durée d’hébergement temporaire ne pourra pas être estimée au préalable et dépendra des besoins. Pour pouvoir bénéficier d’un Hébergement temporaire, il est quand même conseillé d’anticiper au maximum, dans la mesure du possible, les dates du séjour afin d’avoir une chance de trouver une place dans un établissement, qui dans certaines régions peuvent être rares.

Combien coûte et comment financer l’Hébergement temporaire d’une personne âgée ?

Pour les personnes âgées, l’Hébergement temporaire coûte exactement le même prix à la journée que pour l’hébergement permanent au sein d’un EHPAD. Le tarif se décompose en 3 parties : un tarif soins (généralement prise en charge par la CNAM), un tarif hébergement et un tarif dépendance.

La moyenne d’un tarif mensuel en EHPAD est de 2 200 € par mois et donc le tarif journalier d’un hébergement temporaire s’établira aux alentours de 75 €.

Pour financer l’Hébergement temporaire, vous pourrez faire appel à l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) qui est attribuée par le Conseil Départemental. Le montant de cette allocation est calculé en fonction des revenus du bénéficiaire.

La loi de janvier 2016 sur l’adaptation de la société au vieillissement de la population permet de toucher une aide qui va au-delà du plafond de l’APA et ceci au titre du droit au répit des aidants. Cette aide supplémentaire ne peut être supérieure à 500 € par an, voire 992 € si l’aidant est hospitalisé et ne peut être remplacé par des non professionnels.

Les caisses de retraite complémentaires octroient également parfois des aides financières pour financer l’Hébergement temporaire.

Aspect juridique de l’hébergement temporaire

Il est utile de savoir que l’Hébergement temporaire a été défini légalement par la loi 2002-2 du 2 janvier 2002, qui a été précisée par le décret N° 2004-231 du 17 mars 2004.

Pour entrer dans une structure d’Hébergement temporaire, la personne âgée doit au préalable signer un contrat avec l’EHPAD ou l’unité spécialisée. A cette occasion, le règlement intérieur devra lui être également remis.

Le résident à titre temporaire de ces établissements possède les mêmes droits que les résidents permanents et doit pouvoir recevoir qui il veut dans sa chambre et disposer d’un lieu d’accueil confortable pour recevoir des visites ou tenir des conversations en toute confidentialité.